Le déficit d'inhibition


La dopamine et la noradrénaline aident à transporter et modu-
ler les signaux à travers les synapses dans le cerveau. Des ét-
udes du fonctionnement du cerveau chez les personnes attein-
tes de TDAH ont mis en évidence un mauvais fonctionnement

de zones responsables du contrôle ou de l'inhibition de certains

comportements tels qu'entreprendre des tâches; être en me-
sure d'arrêter les comportements indésirables: comprendre les

conséquences, tenir l'information en mémoire durant la tâche et
être capable de planifier pour l'avenir. Il semble que, dans le

TDAH, le réseau de transmission de l'information soit défe-
ctueux, comme s'il manquait de feux de circulation et de pan-
neaux de signalisation dans le réseau routier.

La mauvaise régulation de la motivation

La mauvaise régulation de la dopamine peut conduire à des per-
turbations de la motivation. La dopamine est le transmetteur cé-
rébral de la récompense. De la dopamine est libérée lorsqu'on

se sent stimulé, motivé, intéressé ; lorsque sa libération dimi-
nue, on se sent démotivé lassé. Dans le TDA/H, la « roue de la

motivation » ne tourne pas à vitesse constante, elle accélère
fort au début avec la nouveauté, et se ralentie très vite par la
suite.
Ainsi, on assiste souvent à une tendance à « s'emballer » très

vite pour des projets nouveaux, avec un investissement impor-
tant, cependant la motivation s'effrite rapidement, la lassitude

s'installe et le sujet ressent le besoin de commencer quelque
chose de nouveau, plus stimulant. Les personnes souffrant de

TDA/H commencent en général beaucoup de choses, mais pei-
nent à les mener à leur terme. De plus, réaliser des tâches com-
plexes, se concentrer est tout à fait possible lorsqu'on souffre

de TDA/H, à condition que l'on se sente suffisamment motivé
ou stimulé.

deficit d'inhibition

bons à savoir sur le trouble d’opposition

Votre enfant a un trouble d’opposition avec provocation (un TOP quoi!)?

Il s’oppose à tout et provoque régulièrement la colère des gens qui l’entoure ?
C’est un véritable petit Schtroumpf grognon qui vous en fait baver ? C’est exactement ce que je vis aussi! J’ai eu envie de dresser la liste des choses que j’ai appris sur le TOP au fil des ans, soit pour l’avoir vécu à la maison, l’avoir vu dans d’autres familles ou encore au fil de mes recherches sur le sujet.  Je vous les partage, qui sait, ça pourrait vous faire du bien à vous aussi. 

À la base, le Trouble d’Opposition avec Provocation, c’est un trouble qui arrive en équipe: avec son ami TDAH (oui, plus souvent avec le H) et son ami le TAG (Trouble anxieux généralisé).  Comme le TDAH se résume en une phrase « le trouble du contrôle de soi », le TOP en découle aussi… l’enfant est incapable de se contrôler, de contrôler ses colères, ses surcharges émotives et surtout, de gérer son anxiété. Certains faits présentés ici bas vous surprendront, vous choqueront peut-être, mais sachez que le TOP peut parfois être pire que ce que je relate comme expérience.  Il faut vite apprendre à le reconnaître pour mieux aider l’enfant par la suite. Le TOP ce n’est pas un trait de caractère ou un problème d’éducation, c’est un trouble ! Mais un trouble qui donne du trouble !

  1. Le volcan de la colère, les thermomètres et les pictogrammes des émotions,
    ça ne fonctionnera pas!
    Il s’en fou! Oui je sais, on commence fort ! Mais soyons réaliste, un TOP,
    c’est pas qu’une simple crise d’opposition.

  2. Vous découvrirez que vous aussi vous pouvez être très en colère.
    Il fera ressortir ce que vous avez de pire en vous…
    même ce que vous ne pensiez pas avoir. Gardez le contrôle.

  3. Il aura toujours raison, il connaît tout!
    Il a xx années d’expérience de vie après tout! 
    Mais n’oubliez pas que c’est vous le guide.

  4. L’amour seul ne suffira pas.
    Votre amour inconditionnel l’aidera mais pas autant que votre compréhension et votre écoute.

  5. NON
    Un mot aussi simple qui vous fera maudire de lui avoir appris!!!

  6. Vous lui direz qu’il a été un champion mais il n’en croira rien.
    Même s’il se montre souvent au-dessus de ses affaires,
    il est envahi par le doute et a une faible estime de lui-même.

  7. Il est très soupe au lait… susceptible à puissance 10.
    Un rien l’énerve, lui tape sur les nerfs! Il sent que la terre entière est contre lui.

  8. La vengeance est son arme de prédilection.
    Vous n’en reviendrez pas à quel point il peut être créatif en ce sens.

  9. Il aurait préféré être le seul enfant de la famille, la vie est si injuste!
    Ainsi, il régnerait en Roi. Il aurait le contrôle sur tout.

  10. Apprenez à prendre de grandes respirations, vous en aurez besoin! 

  11. Le « tape du pied », les portes qui claquent feront désormais partie de votre vie.
    Certains même vont encore plus loin. Je ne vous le souhaite pas.
    Ici, on a tout simplement enlevé sa porte de chambre.

  12. Vous crierez quotidiennement!
    Et pourtant, la clé du succès avec un enfant opposant, c’est justement de ne pas crier *soupir*.

  13. Il se croit égal à l’adulte.
    Il a tous les droits et il a toujours raison, ce sont les autres qui ont tort.
    Un « terrible two » combiné à l’adolescence, c’est un peu ça, mais à 8 ans.

  14. Vous douterez de vos capacités parentales.
    Tellement! Vous vous sentirez coupable d’avoir dépassé vos propres limites.

  15. Il prendra beaucoup de plaisir à faire des gains, quels qu’ils soient!
    Oui, vous voir en colère ou réagir à ses paroles, ce sera un gain énorme, même si c’est négatif!

  16. Vous n’êtes pas seul, sachez-le.
    Plusieurs familles vivent  la même chose que vous.

  17. Il connaîtra bien votre point faible, et il s’amusera régulièrement à gratter le bobo.
    Encore des gains en banque. C’est ce qu’on appelle la « provocation ».

  18. Vous aurez soudainement très envie de faire des heures supplémentaires
    au travail ou de sortir de la maison pour aller chercher du lait.
     

  19. Vous et votre famille allez être vidés.
    Il ne faut pas négliger l’impact de ce trouble sur la fratrie et sur toutes les personnes
    qui vivent sous le même toit. Ils sont des cibles.

  20. Vous vous sentirez manipulé, à bout de souffle et coupable de ses comportements.
    Il ne faut pas. Allez chercher de l’aide.

  21. Ne vous laissez pas prendre à crier, au sarcasme, au blâme ou à la menace.
    Il en fera ses munitions et vous n’en sortirez pas gagnant.

  22. Vous sentirez que vous avez échoué dans votre rôle de parent.
    Mais ce n’est pas le cas. Vous aurez développé votre patience, ça c’est certain!

  23. Vous allez pleurer, de peine comme de rage.
    Oui, ça fait du bien de pleurer… mais vous savez quoi? Ça passera.

  24. Quand il fait le détestable, c’est qu’il est en manque d’amour et d’approbation.
    Aussi bizarre que ça puisse paraître…

  25. Prendre soin de vous aidera votre enfant.
    Prenez le temps de faire des choses qui réduiront votre niveau de stress
    comme faire de l’exercice, déjeuner avec un(e) ami(e)
    ou encore regarder des comédies. C’est plus drôle.

  26. Il vous menacera peut-être de se tuer, se blesser ou de vous blesser!
    Si c’est le cas, ne passez surtout pas ces mots sous silence.  Allez chercher de l’aide!!!

  27. Il vous faudra traiter votre partenaire comme votre allié.
    Parce qu’il/elle l’est! N’en faites pas une lutte entre vous en plus.

  28. Vous vous direz « Pauvre petit incompris ».
    Et vous aurez raison… souvent le manque d’écoute déclenche
    de vives réactions chez l’enfant opposant.
    Laissez-le parler et s’exprimer… dans le respect bien sûr.

  29. L’anxiété est souvent le déclencheur
    Oui, le TOP est souvent accompagné du trouble anxieux.
    Sachez reconnaître les signes, ils sont bien souvent à la source du déclenchement d’une crise.

  30. Les amis ne se bousculeront pas pour appeler à la maison ou pour vous inviter.
    Qui veut inviter une famille dont l’un des enfants se chicane à coup sûr dans une soirée?

  31. Il contestera tout, de la température de l’eau de la piscine
    à la façon de faire de la crème fouettée.

    Il aime avoir le dernier mot, avoir le contrôle de la situation.
    Lorsqu’il contrôle, il devient moins anxieux. Mais ça draine. 

  32. Le concept de « bulle » deviendra une notion importante. 
    Il entrera dans la vôtre et dans celle de tous les membres
    de votre famille et même dans celle de ses amis!
    Faut lui apprendre assez tôt à respecter la bulle des autres.

  33. Vous vous inquiéterez pour son avenir.
    Le TOP rend votre enfant plus à risque de vivre des situations difficiles
    mais sachez que c’est un problème qui peut être résolu.

  34. Il est aussi l’As du boudin (ou de la babounne)
    Il boudera, grognera et fera aussi la sourde oreille.
      Les études démontrent que c’est dû à une faible intelligence émotionnelle.
    Donc, ça se travaille.

  35. Il a besoin de contacts physiques.
    Le prendre dans vos bras, le coller ou simplement jouer à la lutte, lui donnera des ailes!
    Il adore se sentir aimé, même s’il fait parfois le porc-épic.


piracetam TDAH notropique piracétam TDAH nootropiques





papa et maman


« Savoir s'occuper de soi ou se négliger
dépend à la fois de notre histoire personnelle
et de notre éducation,
analyse la psychothérapeute Michèle Freud.



La perception de soi est façonnée par des mots,
des gestes et des regards perçus dans l'enfance.
Si cette expérience a été satisfaisante,
nous pourrons construire une image saine
de notre corps et une bonne estime de soi.

Si ce n'est pas le cas, la relation au corps sera plus difficile,
et on préférera oublier ce mal-aimé de différentes manières : mauvaise nourriture, surmenage,
absence d'hygiène de vie, etc.»



A ces données de départ, viennent s'ajouter les messages positifs ou négatifs transmis par notre éducation.
« Ce conditionnement détermine nos comportements :
ne pas oser prendre du temps pour soi sans culpabilité, considérer que s'occuper de soi est une perte de temps, une preuve d'égoïsme, associer repos et paresse… »

Toutes ces croyances, plus ou moins conscientes,
peuvent nous rendre sourds à nos besoins
et freiner notre aspiration au mieux-être.



Evelyne, 36 ans, pose un regard à la fois envieux et un peu méprisant sur « celles qui se chouchoutent comme dans les magazines féminins ». « Des masques, des massages, du yoga…, quand travaillent-elles ?

Je gère une entreprise d'informatique de vingt personnes, j'ai deux enfants, je n'ai vraiment pas le temps de me dorloter ! » Mais Evelyne n'est aveugle ni sur son histoire, ni sur la façon dont elle a dû s'imposer dans un milieu très masculin.



Son père, ex-chef d'entreprise, l'a toujours considérée comme son « héritier ». « Pas “héritière”, précise-t-elle en souriant.

Chez nous, la valeur absolue, c'est le travail et la réussite sociale.

Aujourd'hui pourtant, j'aimerais être plus douce avec moi, plus sensible et moins cérébrale, mais c'est trop tard, les mauvaises habitudes sont prises !»








citation bonheur SUITE ------>>>>>


Sommaire :

Qu'est-ce que le TDAH ? A quoi le reconnaît-on ?
Quelles sont les répercussions d'un TDAH ? Quelles sont les causes ?
Comment un TDAH peut rester longtemps inaperçu ?
Le TDAH en tant que force Traitement
Mon parcours scolaire
La vie de couple Le TDAH et moi
Ce qui nous donne des ailes
Règles de vie / Citations
Comment augmenter son taux de dopamine
Approche naturelle